GESTION DU STRESS

Physiologie du stress: les systèmes nerveux sympathique et parasympathique

Nous sommes régis par 2 systèmes nerveux autonomes:

  • Le système sympathique (se battre ou fuir) prépare l’organisme à l’action. Il est stimulé par chaque événement extérieur et nous pousse à réagir. Il accélère le rythme cardique, nous met en état d’alerte et provoque une augmentation de la tension musculaire et artérielle. C’est l’accélérateur.
  • Le sytème parasympathique inhibe le système sympathique. Il favorise la détente physique et mentale, le calme et la régénération. On le reconnaît par une respiration paisible, une bonne digestion ou un sommeil réparateur. C’est le frein, il ralentit les fonctions de l’organisme en abaissant le rythme cardiaque et la tension musculaire et artérielle.

Trouver l’équilibre

De nos jours, nous sommes sollicités sans cesse. Le système sympathique est donc utilisé de manière continue, ce qui nous met dans un état de stress permanent avec des tensions musculaires, de l’anxiété ou des insomnies.

Une événement stressant provoque une réaction en chaîne qui débute dans le cerveau et aboutit à la sécrétion de cortisol par les glandes surrénales. Cette réaction est à priori positive et permet à l’individu de faire face à une situation qui nécessite une action immédiate. Cependant si l’état de stress se prolonge, l’organisme est saturé de cortisol et ne peut plus assurer sa régulation. Les récepteurs se ferment (down regulation), poussant les glandes surrénales à produire encore plus de cortisol pour assurer le même effet, ce qui va les épuiser. Il s’en suit une chute du cortisol (dépression) avec un état qu’on appelle communément le “Burn out”. Le temps de guérison est très long, en effet il faut plus de 6 mois pour relancer à nouveau le système hormonal.

Il est donc nécessaire et vital d’activer le système parasympathique, ce que proposent les techniques de relaxation, de méditation, de stretching, etc… A vous de trouver le meilleur moyen d’activer vos freins. Vous pouvez lézarder au soleil quelques minutes, respirer profondément à l’air libre ou vous faire masser. Aussi en vous concentrant sur vos sensations, quoi que vous fassiez comme activité (la vaisselle, boire un café, manger), vous stimulez vos freins.

La récupération ne devrait pas être réservée à vos vacances ou à un petit moment durant le week-end. Vous devriez trouver du temps pour récupérer tous les jours. Le stress étant l’un des éléments les plus oxydatifs pour votre corps, vous favorisez une bonne santé mentale et physique en prenant 20-30 minutes de pause tous les jours, sans portable et sans tablette!