Ce n’est pas une question de volonté…

Vous commencez un régime afin de perdre du poids, rempli de bonne volonté et de motivation… Tout se passe bien durant quelques jours, puis la volonté se grippe et vous craquez pour les aliments que vous n’êtes pas supposé manger. Est-ce vraiment une question de volonté? Je vais vous démontrer que non par deux explications bio-chimiques.

Lors des 2ème ou 3ème jours, vous commencerez à être frustré et affamé. Il faut savoir que quand vous êtes en état de famine, c’est votre cerveau reptilien qui se met en fonction. Le reptilien est votre cerveau primitif, le plus vieux, celui qui répond aux besoin primaires comme l’alimentation ou le sommeil. Ce cerveau est plus puissant que tous les autres, il inhibe donc toutes vos bonnes résolutions, qui elles sont nées dans le néocortex, plus récent et moins puissant.

Une autre explication bio-chimique à vos craquages est la chute de la glycémie. Quand vous ne mangez pas, votre taux de sucre sanguin chute. Cette abaissement de la glycémie engendre le besoin biologique de manger. De nouveau vous chatouillez votre cerveau reptilien qui lui veut votre survie et vous entraînera vers ces fameux aliments que vous vous interdisez!

Pour maigrir il faut donc manger pour ne pas engendrer de frustration, mais manger de manière à ne pas provoquer trop de variations de votre taux de sucre sanguin…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code